Nigeria: le chef de l'ONU appelle à éviter le recours à la force contre les manifestants

Par AFP

AFRICA RADIO

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a souligné vendredi la nécessité au Nigeria, secoué ces jours derniers par des violences, de respecter "le droit aux manifestations pacifiques" tout en évitant le "recours à la force" par les autorités.

Ces autorités doivent "faire preuve de retenue et ne pas recourir à la force lorsqu'elles sont confrontées à des manifestations", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à New York.Les évènements dramatiques de ces derniers jours "ont été condamnés par l'ensemble de la communauté internationale", a rappelé Antonio Guterres en affirmant avoir "entendu du président (Muhammadu Buhari) un engagement ferme à faire tout son possible pour éviter ce genre d'évènements"."J'espère que ce sera le cas à l'avenir", a précisé le chef de l'ONU, en souhaitant aussi que "ceux qui ont des doléances à exprimer puissent le faire de manière pacifique au Nigeria".Vendredi, les forces de sécurité reprenaient peu à peu le contrôle de la mégapole tentaculaire de Lagos, où l'on pouvait entendre encore des coups de feu sporadiques, après trois jours de violences et de contestation populaire dans le sud du Nigeria.