Nigeria: le président Buhari de retour après 2 mois d'absence

Par La rédaction

Abuja (AFP)

Le président Muhammadu Buhari est rentré vendredi matin au Nigeria, après près de deux mois de "repos médical" en Grande-Bretagne ayant suscité des inquiétudes sur son état de santé.

M. Buhari est arrivé à 7h40 (06h40 GMT)à l'aéroport de Kaduna (nord) - l'aéroport de la capitale nigériane étant fermé depuis mercredi pour au moins six semaines pour travaux -, selon des images diffusées sur la télévision nationale et un photographe de l'AFP présent sur les lieux. 

Le président portait une longue tunique hausa noire et était d'apparence particulièrement frêle.De Kaduna, il a rejoint la capitale fédérale Abuja en hélicoptère.

Dans une vidéo postée sur le compte de la présidence nigériane du réseau social Périscope, on peut voir M. Buhari arriver sur un hélipad d'Abuja, accueilli par ses bras droits politiques, dont le vice-président Yemi Osinbajo et son porte-parole Garba Shehau.  

Agé de 74 ans, l'ancien général a quitté le Nigeria le 19 janvier, pour ce qui était à l'origine "ses congés annuels".Son séjour avait été prolongé jusqu'à une date indéterminée, les médecins lui ayant recommandé "une plus longue période de repos" après des "examens médicaux de routine", avait expliqué à la mi-février un porte-parole, Femi Adesina.

La nature du traitement suivi ces deux derniers mois n'a pas été révélé, mais le président Buhari avait déjà passé deux semaines à Londres en juin 2016 pour y être soigné pour ce qui avait été présenté comme une infection persistante de l'oreille interne.

Jeudi, la présidence nigériane avait publié sur Twitter deux photographies de l'ancien général putschiste en compagnie du chef de l'Eglise anglicane, l'archevêque de Canterbury Justin Welby.

Vêtu d'une djellaba brune et coiffé d'un kufi blanc, le chef de l'Etat nigérian apparaît cruellement maigre, alors qu'il serre la main de Justin Welby, qui a été cadre dans l'industrie pétrolière au Nigeria avant son ordination.

Le cabinet de l'archevêque de Canterbury a indiqué à l'AFP que la rencontre entre les deux hommes avait un caractère privé et avait duré une trentaine de minutes, sans autre détail.