Nigeria: le président veut créer un fonds souverain avec les pétrodollars

14 septembre 2010 à 19h27 par La rédaction

ABUJA (Nigeria) (AFP)

Le président nigérian veut une meilleure gestion des pétrodollars et a indiqué lundi avoir proposé la création d'un fonds spécial, alimenté par les revenus pétroliers du 8e exportateur mondial de brut, destiné à l'épargne et aux infrastructures.

"J'ai transmis à l'Assemblée nationale un projet de loi concernant la création d'un fonds souverain national qui constituerait les fondations légales pour une épargne nationale", a indiqué le chef de l'Etat dans un discours.

Goodluck Jonathan a expliqué que ce fonds servirait aussi à "attirer et canaliser des capitaux destinés aux infrastructures essentielles" du pays le plus peuplé d'Afrique avec 150 millions d'habitants.

Cette annonce intervient à l'approche de l'élection présidentielle prévue en janvier et alors que M. Jonathan a annoncé des mesures en faveur des infrastructures largement inadéquates du pays, en particulier une réforme du secteur de la production d'électricité.

Le bas de laine que propose de créer le président remplacerait un mécanisme d'épargne actuel en vertu duquel la marge dégagée de la différence entre les prix du brut sur le marché et le prix de référence fixé dans le budget annuel du Nigeria, est mise de côté sur un compte.

Le gouvernement a largement puisé dans ce compte ces derniers mois.

Goodluck Jonathan a indiqué que le gouvernement fédéral ainsi que ceux des 36 Etats de la fédération avaient déjà mis de côté un milliard de dollars pour le fonds.

En dépit des énormes revenus générés par la production pétrolière, la majorité des Nigérians vivent dans la pauvreté et n'ont pas accès à des services de base.

Goodluck Jonathan, qui n'a pas encore indiqué s'il se présenterait à l'élection de 2011, a aussi appelé à une augmentation des investissements étrangers pour le développement du Nigeria.

De nombreux observateurs estiment que l'annonce de sa candidature est imminente.