Nigeria: les syndicats suspendent la grève pour l'augmentation du salaire minimum

30 septembre 2018 à 13h27 par AFP

AFRICA RADIO

Les deux principaux syndicats de salariés au Nigeria ont annoncé dimanche la suspension de leur grève nationale, après l'ouverture de discussions avec le gouvernement sur une hausse du salaire minimum.

Le Congrès du travail du Nigeria (NLC, ouvriers) et le Congrès syndical du commerce (TUC, cadres) avaient appelé leurs adhérents des secteurs public et privé à cesser le travail mercredi.La grève avait été bien suivie jeudi dans les administrations publiques.Le président du NLC, Ayuba Wabba, a indiqué lors d'une conférence de presse que cette suspension survenait après que le gouvernement a accepté de renouer le dialogue avec les représentants des syndicats et du patronat, les 4 et 5 octobre."Nous exigeons qu'il s'agisse de la dernière session de négociations et qu'une proposition finale soit transmise dans la foulée au président", a-t-il ajouté.Les syndicats réclament un salaire minimum mensuel compris entre 45.000 et 65.000 nairas (107-154 euros). Il est actuellement de 18.000 nairas (42,6 euros).Les 36 Etats composant le Nigeria ont fait part de leur opposition à l'augmentation du salaire minimum à plusieurs reprises, alors que la plupart doivent encore des mois d'arriérés de salaires à leurs travailleurs, malgré les importants renflouements liquides dont ils ont bénéficié cette année de la part du gouvernement fédéral.