Nigeria: les trois médecins tués sont nord-coréens, selon la police

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Les trois médecins assassinés dans la nuit de samedi à dimanche au nord-est du Nigeria sont nord-coréens, ont affirmé communément dimanche soir la police, la télévision et le gouvernement, après une série de confusions sur la nationalité des victimes.

"Les trois hommes sont de Corée du nord et non de Corée du sud", a affirmé à l'AFP le chef de la police de l'Etat de Yobe, Sanusi Rufa'i, à propos du crime survenu dans la ville de Potiskum, en proie à la violence.

Abdullahi Bego, porte-parole du gouverneur de l'Etat de Yobe, a également affirmé que les victimes étaient de nationalité nord-coréenne.Il a précisé que les médecins étaient au Nigeria dans le cadre d'un accord de coopération signé il y a cinq ans.

Auparavant, les informations avaient fait état de victimes chinoises, puis sud-coréennes.

Les trois médecins ont été égorgés à leur domicile par des assaillants non-identifiés à Potiskum, ville située dans la région instable du nord-est du Nigeria, théâtre de fréquentes attaques meurtrières d'un groupe islamiste radical, Boko Haram.Des habitants ont découvert les victimes dimanche matin.