Nigeria: libération de deux employés de Shell et de quatre fonctionnaires

Par AFP

AFRICA RADIO

Deux employés de la compagnie pétrolière Shell et quatre fonctionnaires ont été libérés après avoir été kidnappés dans le sud du Nigeria par des hommes armés qui ont tué leur chauffeur et leur garde, a annoncé mercredi la police.

Les employés de Shell, dont la nationalité n'a pas été dévoilée, étaient escortés dans un minibus par des policiers lorsqu'ils ont été attaqués le 25 avril dans le district de Rumuji, près de Port-Harcourt, par un groupe d'homme armés.

Les deux hommes ont été libérés mardi, a déclaré le porte-parole de la police de l'Etat de Rivers (sud), Nnamdi Omoni.

"Enlevés par une bande de voyous la semaine dernière" les deux employés "ont été libérés des griffes de leurs ravisseurs", a déclaré M. Nnamdi sans donner davantage de précisions sur les circonstances de leur libération.

Les quatre fonctionnaires de la Nigeria's National Emergency Management Agency (NEMA), trois hommes et une femme, ont aussi été libérés, a déclaré le responsable régional de la NEMA, Walson Brandon.Leur libération a eu lieu mercredi, une semaine après l'enlèvement.Un cinquième fonctionnaire avait été blessé à la jambe en tentant de fuir.

La filiale nigériane de Shell, la Shell Petroleum Development Company of Nigeria Limited (SPDC) avait confirmé l'attaque et l'enlèvement de deux de ses employés.

Egalement dans l'Etat de Rivers, des hommes armés ont attaqué jeudi dernier un car, tué son chauffeur et enlevé une douzaine de passagers, qui, selon la police, ont été libérés quelques heures plus tard. 

Les enlèvements pour rançon visant des Nigérians ou des étrangers sont fréquents, en particulier dans le Sud producteur de pétrole.Les victimes sont généralement libérées après versement d'une rançon.