Nigeria: nouveaux chefs dans l'armée et dans les services de sécurité

Par La rédaction

ABUJA (Nigeria) (AFP)

Le président nigérian Goodluck Jonathan a nommé mardi de nouveaux chefs dans l'armée, dans la police et dans les services de renseignement, après la fin en août du mandat des titulaires précédents.

Ces nominations interviennent au lendemain de l'annonce de l'organisation le 22 janvier 2011 d'un scrutin présidentiel controversé, et d'un spectaculaire attaque contre une prison, dans le nord du pays, dont plus de 700 prisonniers ont pu s'évader.

Le président Jonathan "a nommé de nouveaux chefs des différentes armes", a indiqué un communiqué de la présidence."Le maréchal de l'air O.O Petirin devient le nouveau chef d'état-major, le général O.A Ihejirika devient chef de l'armée de terre et le contre-amiral O.S Ibrahim devient chef de la marine et le général Umar devient chef de l'armée de l'air", précise le communiqué.

De nouveaux chefs de la police fédérale par interim et du renseignement (State Security Services) ont aussi été nommés, selon la même source.Il s'agit respectivement de MM.Hafiz A. Ringim et Ita Ekpeyong.

Outre la présidentielle, le Nigeria doit procéder également a des élections parlementaires le 15 janvier, et la désignation des 36 gouverneurs de la Fédération et de leurs assemblées locales le 29 janvier.

Le président Jonathan, un chrétien du sud, devrait annoncer sa candidature, mais son parti, le Parti démocratique populaire (PDP), est divisé dans la mesure où son règlement interne stipule que le prochain candidat devrait être un musulman du nord, pour respecter l'alternance du pouvoir.

Alors vice-président, M. Jonathan a remplacé en mai dernier le président sortant Umaru Yar'Adua, un musulman du nord, mort de maladie.

Mardi soir, des membres présumés d'une secte islamiste ont lancé une attaque contre la prison de Bauchi, dans le nord du Nigeria, libérant 732 détenus, dont 150 islamistes de la secte Boko Haram.