Nigeria: onze militaires tués par des inconnus dans le centre

Par AFP

AFRICA RADIO

Onze militaires nigérians - dont un officier - ont été tués par des hommes armés non identifiés dans l'Etat de Benue, dans le centre du Nigeria, a annoncé vendredi l'armée nigériane.

"Les soldats se trouvaient en mission de routine lorsqu'ils ont été attaqués", a indiqué un porte-parole de l'armée, Mohammed Yerima, dans un communiqué, sans préciser quand l'attaque s'est déroulée. Les dix soldats et l'officier qui se trouvait avec eux "avaient été initialement portés disparus, ce qui a déclenché le déploiement d'une opération de recherches et de secours", a-t-il ajouté."L'équipe de recherche et de sauvetage a malheureusement retrouvé toutes les troupes disparues mortes", selon le porte-parole.L'armée a ajouté qu'une enquête était en cours pour traquer les assaillants.Des chefs communautaires ont condamné les meurtres des soldats, promettant de coopérer avec l'armée pour débusquer les agresseurs. "Nous condamnons le meurtre de 11 soldats par des mécréants qui terrorisent nos communautés depuis des années", a déclaré à l'AFP le chef Edward Ujege, ancien président de l'ethnie Tiv."Les soldats étaient en mission" pour "tenter de sécuriser les communautés lorsqu'ils ont été victimes d'une embuscade", a-t-il ajouté."Nous sympathisons avec les autorités militaires et les familles des victimes de ces meurtres ignobles. Nous collaborerons avec les autorités pour repérer les auteurs", a-t-il assuré. Il a également condamné des attaques menées en représailles."Nous appelons l'armée à cesser ses représailles contre des communautés innocentes qui ont souffert à cause des activités des mécréants", a-t-il ajouté.Des médias locaux ont affirmé que plusieurs villages Tiv avaient été rasés par des troupes voulant venger les meurtres des soldats.L'Etat de Benue se situe dans une région où des bandes criminelles ont pris les armes après des années d'affrontements communautaires entre éleveurs et agriculteurs.Des affrontements meurtriers entre éleveurs peuls et agriculteurs à propos des terres, des pâturages et de l'eau perdurent depuis des années dans des régions situées dans le centre du Nigeria.Le gouverneur de l'Etat de Benue a déclaré qu'il avait échappé en mars à une attaque menée par des éleveurs armés alors qu'il voyageait en convoi.Les forces de sécurité nigérianes luttent sur plusieurs fronts. Elles doivent combattre une insurrection jihadiste de plus de dix ans dans le nord-est et des enlèvements massifs contre rançon et banditisme dans le nord-ouest du pays. Elles luttent également contre des groupes séparatistes dans le sud-est.