Nigeria: Shell reprend ses exportations au terminal de Bonny

21 décembre 2010 à 9h26 par La rédaction

LAGOS (AFP)

Le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell a annoncé mardi qu'il avait repris ses exportations de brut à partir du terminal de Bonny dans le delta du Niger (sud du Nigeria), après avoir réparé un oléoduc endommagé.

"La clause de force majeure a été levée le 14 décembre après la réparation du pipeline endommagé et la stabilisation de la production", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Il n'a pas révélé le volume des exportations depuis ce terminal, dédié au pétrole brut.

Une fuite sur l'oléoduc Trans-Niger qui achemine le pétrole vers le terminal, avait conduit Shell à déclarer le 19 novembre la "force majeure", clause légale qui libère une compagnie de ses obligations en cas d'événements qu'elle ne maîtrise pas.

Une enquête sur les causes de la fuite avait été ouverte.

Le sabotage ou le vol de pétrole sont généralement à l'origine des fuites qui obligent les compagnies à fermer des oléoducs.

Entre 20.000 et 100.000 barils de brut sont volés chaque jour au Nigeria, huitième exportateur mondial de pétrole, selon Shell.

En 2009, la production moyenne de Shell a été de 629.000 barils par jour contre 850.000 b/j en 2008.