Nigeria: six personnes tuées lors d'attaques jdans trois villes du nord

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Les attentats à la bombe et tirs qui se sont produits jeudi dans trois villes du nord-est du Nigeria, ont fait au moins 6 morts dans une région en proie à des violences imputées à la secte islamiste Boko Haram, a-t-on appris vendredi de source officielle.

Des coups de feu étaient encore audibles à Damaturu vendredi matin, une des villes touchées avec Maiduguri et Potiskum.

"Selon les informations que je reçois de Potiskum cinq personnes ont été tuées au cours d'attaques la nuit dernière, quatre policiers et un civil" a dit Ibrahim Farinloye, coordonnateur pour le Nord-est de l'agence nationale pour les interventions d'urgence.Trois véhicules de police ont été brûlés au cours de l'attaque.

Jeudi une source hospitalière à Damaturu avait annoncé qu'un soldat avait été tué et sept policiers blessés par armes à feu.

Selon Lawan Tanko, le commissaire de police de l'Etat de Yobe où se trouvent Damaturu et Potiskum, des personnes suspectées d'appartenir à la secte Boko Haram ont lancé des bombes et tiré à Damaturu.

Il a ajouté qu'une église et une voiture de patrouille avait été brûlée.Selon lui, les assaillants ont été repoussés vers Potiskum.

Les deux villes ont récemment été le théâtre de violences attribuées à Boko Haram.Cette secte s'est attribué la responsabilité de nombreuses attaques dans le nord majoritairement musulman du Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec plus de 160 millions d'habitants et dont le sud est à dominante chrétienne.