Nigeria: trois médecins chinois tués par des hommes armés

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Trois médecins chinois ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche par des hommes armés à Potiskum, ville située dans la région instable du nord-est du Nigeria, ont indiqué dimanche la police et des habitants.

"Les assaillants ont pénétré vers une heure du matin dans un appartement où logeaient trois médecins chinois et les ont égorgés, a déclaré à l'AFP le chef de la police de l'Etat de Yobe, Sanusi Rufa'i, ajoutant qu'"aucune arrestation n'a été effectuée".

D'après des habitants, les Chinois travaillaient pour le ministère de la Santé et habitaient à Potiskum depuis un an.

"Ce matin, on a découvert que trois médecins chinois avaient été massacrés.Les gens ont commencé à s'inquiéter quand les médecins n'ont pas ouvert leur porte ce matin", a expliqué à l'AFP un habitant qui a requis l'anonymat. Les corps ont été découverts dans leurs chambres dimanche matin par des voisins qui ont forcé la porte, a raconté un autre habitant.

Le responsable policier s'est refusé dans l'immédiat à accuser le groupe islamiste radical Boko Haram, qui sévit dans la région. "Il est encore prématuré de pointer du doigt qui que ce soit mais nous avons commencé une enquête sur ces meurtres", a-t-il déclaré.

Plusieurs ressortissants chinois ont été pris pour cible dans le nord-est du pays ces derniers mois.En octobre, deux ouvriers du bâtiment chinois avaient été abattus, dont l'un dans la ville de Maiduguri, berceau de Boko Haram.En novembre, deux ingénieurs chinois avaient à leur tour été tués par des hommes en armes sur un chantier dans la même région.