Nigeria: trois tués dans des affrontements pré-électoraux

Par La rédaction

JOS (AFP)

Trois personnes ont été tuées et une mosquée a été détruite lundi lors de violences entre chrétiens et musulmans survenue à l'occasion des inscriptions sur les listes électorales à Jos, dans le centre du Nigeria, a annoncé la police.

Un employé de la Commission électorale nationale indépenante (INEC) a d'abord été tué à l'arme blanche par un groupe de chrétiens.Puis la police, prise à partie à coups de pierres par les chrétiens, a tiré et tué deux manifestants.

Avant les tueries, le groupe de chrétiens avait attaqué une mosquée au carrefour Tina, très fréquenté dans Jos.

Selon le commissaire de police de l'Etat du Plateau, Abdulrahman Olajide Akano, les jeunes ont attaqué un groupe d'employés Haoussa de l'INEC car ils refusaient que ces derniers conduisent l'opération d'inscription électorale.

Deux soldats ont été blessés au cours des affrontements.

Le centre du Nigeria est régulièrement le théatre de violences ces dernières semaines entre chrétiens et musulmans.

Les opérations de renouvellement des listes électorales ont débuté samedi et doivent durer deux semaines, en vue des élections générales prévues en avril dans le pays le plus peuplé d'Afrique.