Nigeria: un dirigeant local tué dans le nord

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP)

Des hommes armés ont tué un chef traditionnel local qui était aussi gardien de prison dans le nord du Nigeria où la secte islamiste Boko Haram est active, a déclaré jeudi la police.

Ibrahim Ali Figidi a été abattu devant son domicile dans la ville de Bauchi, dans l'Etat du même nom, par deux hommes à moto qui ont pris la fuite, une mode opératoire typique de la secte, a dit le porte-parole de la police locale Mohammed Barau.

Boko Haram a concentré ses attaques dans la ville de Maiduguri, dans l'Etat de Borno, dans le nord-est, mais elle est aussi active celui de Bauchi, plus au centre.

Elle y a ainsi revendiqué un attentat contre un bar qui a fait plus d'une dizaine de morts après l'investiture du président Goodluck Jonathan fin mai.

En septembre, la secte avait attaqué une prison de Bauchi et libéré plus de 700 détenus.

La secte, dont les effectifs ne sont pas connus, avait mené une insurrection en 2009.Elle est jugée responsable par la police de dizaines d'assassinats et d'attaques de commissariats ces derniers mois.