Nigeria: un ex-responsable des rebelles du delta du Niger aurait été tué

Par La rédaction

LAGOS (AFP)

Un ancien dirigeant rebelle de la principale région pétrolifère du Nigeria, Soboma George, a vraisemblablement été tué mardi à Port Harcourt (sud), quelques mois après avoir bénéficié d'une mesure d'amnistie du gouvernement, a estimé mercredi la police nigériane.

"Un homme a été abattu mardi et son corps a été emporté par ses meurtriers.Tout laisse à penser que la victime est Soboma George", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la police de l'Etat de Rivers, Rita Abbey, citant des témoins."Même si la police n'a pas vu le corps, nous pensons que c'est lui", a-t-elle affirmé.

Au cours de l'incident à la sortie d'un terrain de foot à Port-Harcourt, la capitale de l'Etat de Rivers, une femme a été également tuée et une autre a été blessée et hospitalisée.

George faisait partie des plus de 20.000 combattants qui ont accepté la mesure d'amnistie accordée par l'ancien président nigérian Umaru Yar'Adua, décédé le 5 mai, aux ex-rebelles de la région du delta du Niger, qui ont déposé les armes entre août et octobre 2009.

De 2006 à 2009, la région pétrolifère du delta du Niger, dans le sud du Nigeria, a été le théâtre de violences récurrentes, menées par des groupes armés affirmant lutter pour une meilleure répartition de la manne pétrolière.

Après des années de violences qui ont fait chuter la production de pétrole, celle-ci est remontée depuis un an à la faveur de l'amnistie offerte aux groupes rebelles.