Nigeria: un mort, 5 blessés, dans des attaques attribuées à une secte islamiste

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP)

Un policier à la retraite a été tué et cinq autres personnes ont été blessées dimanche dans le nord du Nigeria par des membres présumés d'une secte islamiste qui avait lancé l'an dernier une insurrection armée dans la région, a annoncé lundi la police.

Des hommes à moto ont ouvert le feu sur les victimes lors de trois incidents séparés dans la ville de Maiduguri, centre de l'insurrection de 2009, et ses environs, a précisé le responsable de la police de l'Etat de Borno, Ibrahim Abdu.

"Nous avons eu trois incidents dans l'Etat de Borno hier (dimanche), ce qui laisse penser que Boko Haram est derrière cette attaque", a-t-il déclaré à l'AFP, en référence à cette secte dont les membres sont également connus comme les talibans nigérians."Nous les soupçonnons fortement d'être responsables de ces attaques qui consistent à frapper et disparaître, dont nous avons été témoins au cours des dernières semaines", a-t-il ajouté.

La police du nord du Nigeria, dont la population est essentiellement musulmane, avait indiqué récemment qu'elle soupçonnait la secte d'être derrière au moins sept autres attaques du même type au cours des derniers mois.

Dimanche à Bama, une ville proche de Maiduguri, des tireurs ont abattu un policier à la retraite et deux incidents similaires sont survenus à Maiduguri.

Un chef local, qui selon Ibrahim Abdu avait aidé la police à localiser des membres de Boko Haram après la tentative d'insurrection, a notamment été blessé devant sa maison, ainsi que deux autres personnes.Deux autres personnes ont également été blessées par balles dans un autre quartier de la ville.

La police n'avait procédé lundi à aucune arrestation.

L'insurrection de 2009 avait débuté par l'attaque de postes de police.Elle avait été écrasée par la police et l'armée au cours d'une opération qui avait fait des centaines de morts et entraîné la destruction du quartier général de la secte.

Boko Haram signifie "l'éducation occidentale est un péché" en dialecte local.