Nigeria: un mort, huit disparus dans une attaque contre des musulmans

Par La rédaction

JOS (Nigeria) (AFP)

Une personne a été tuée vendredi soir et huit sont portées disparues dans l'attaque à la machette de deux bus transportant des musulmans qui ont traversé un village chrétien du centre du Nigeria, a annoncé la police samedi.

Les deux bus, qui transportaient des gens de retour d'un mariage, se sont apparemment égarés et sont arrivés tard vendredi soir dans le village chrétien de Dogo Nahauwa, où des dizaines de gens avaient péri dans des affrontements inter-religieux début 2010, a précisé la police

Selon le chef de la police de l'Etat du Plateau (centre) Abdulrahman Akano, une personne a succombé à ses blessures.

L'un des bus avait réussi à s'échapper mais le second n'a pas été retrouvé.

"Mes hommes n'ont pas retrouvé le véhicule non plus que ses occupants, j'en conclus que huit personnes ont été tuées", a déclaré le commissaire Akano à la presse.

Suite à cette attaque, des jeunes musulmans sont descendus dans les quartier musulmans de la ville de Jos, la capitale de l'Etat, pour manifester en brûlant des pneus.

Cette ville, répartie pour moitié entre chétiens et musulmans, est l'épicentre des affrontements qui secouent le pays depuis des mois et ont fait, selon des groupes locaux de défense des droits de l'Homme, plus de 1.500 morts et des dizaines de milliers de déplacés.