Nigeria: un opposant en détention pour 45 jours sans procès

Par AFP

AFRICA RADIO

La justice nigériane a autorisé jeudi la poursuite pour 45 jours et sans procès de la détention d'un opposant et activiste arrêté pour avoir "appelé à la révolution", a constaté l'AFP auprès du tribunal.

Omoyele Sowore, candidat malheureux à la présidentielle de février contre le président Muhammadu Buhari, avait appelé à l'organisation d'une manifestation de masse, RevolutionNow, à partir du 5 juillet, mais avait été arrêté deux jours avant par le Département des services de l'État (DSS).Des partisans de Sowore s'étaient malgré tout rassemblés à Lagos le jour J, avant d'être rapidement dispersés par les forces de l'ordre avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Plusieurs manifestants avaient également été arrêtés. Mardi, la DSS avait déposé devant la Haute Cour fédérale d'Abuja une requête visant à pouvoir garder le politicien de 48 ans, qui a fondé le journal en ligne Sahara Reporters, en détention pendant 90 jours. Les juges ont finalement autorisé la DSS à garder M. Sowore pendant 45 jours, tout en précisant que cette période pourra "être renouvelée (...) si l'enquête n'est pas terminée dans les 45 jours accordés par la cour".Cette décision s'est notamment fondée sur la présentation à la cour d'une vidéo montrant Sowore en réunion avec le dirigeant séparatiste pro-Biafra Nnamdi Kanu, où les deux hommes parlent de courtiser un groupe contestataire chiite pour soutenir la "révolution" contre le pouvoir en place.L'affaire a ensuite été renvoyée au 21 septembre pour une nouvelle audience.Omoyele Sowore, un détracteur virulent du président Buhari, a été accusé par la DSS d'avoir "franchi la ligne rouge" et de menacer la sécurité publique en appelant à une révolution. "Nous ne pouvons permettre à aucune personne ni à aucun groupe de fomenter le chaos ou d'attiser les braises de la révolution", a déclaré dimanche le porte-parole de la DSS, Peter Afunaya. Son arrestation a été condamnée par plusieurs personnalités nigérianes, notamment le lauréat du prix Nobel de littérature Wole Soyinka.