Nigeria: une voiture piégée non activée découverte dans le sud du pays

18 novembre 2010 à 19h15 par La rédaction

ABUJA (AFP)

Les services de renseignement nigérians ont annoncé jeudi avoir découvert une voiture piégée qui devait exploser le jour de la fête nationale, le 1er octobre dernier, en même que deux autres qui ont tué 12 personnes.

"L'enquête a révélé que tous les véhicules piégés n'avaient pas été actionnés, et l'un d'eux a ainsi été retrouvé sur le parking d'un hôtel de Port-Harcourt (sud du pays) et ramené à Abuja" (la capitale fédérale), a déclaré une porte-parole des services de renseignements Marilyn Ogar.

Selon elle, 10 gilets pare-balle et des treillis militaires ont également été retrouvés dans le véhicule.

Le 1er octobre le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), principal mouvement armé dans la zone pétrolifère du delta du Niger, avait immédiatement revendiqué le double attentat à la voiture piégée d'Abuja qui avait fait 12 morts et 38 blessés graves non loin de la place où se déroulait la cérémonie officielle marquant le cinquantenaire de l'indépendance du Nigeria.

Le président Goodluck Jonathan, qui assistait à cette cérémonie, avait toutefois accusé "un groupuscule terroriste" et douté que les auteurs puissent être nigérians."C'est un petit groupe terroriste qui réside hors du Nigeria qui a été payé par des gens" pour commettre les attentats, avait-il alors affirmé.

Le Mend qui provient de la région pétrolifère du delta du Niger, affirme se battre au nom d'une plus juste répartition de l'énorme manne pétrolière, en faveur des populations du delta qui vivent dans la pauvreté.