Nouveau découpage administratif du Ghana pour développer des zones reculées

28 décembre 2018 à 11h32 par AFP

AFRICA RADIO

Plus de deux millions de Ghanéens ont approuvé à 95% le nouveau découpage administratif du pays en seize régions au lieu de dix, une mesure destinée à favoriser le développement de zones reculées, selon les résultats d'un référendum publiés vendredi par la Commission électorale.

Le vote s'est déroulé la veille dans 47 districts à travers ce pays d'Afrique de l'Ouest, "dans un climat apaisé", a déclaré à l'AFP le secrétaire d'Etat pour la ré-organisation régionale, Martin Adjei-Mensah. "Le gouvernement prendra désormais des mesures pour faciliter le développement de ces nouvelles régions", région du nord-ouest, Ahafo, Bono-est, Oti, Nord-est et Savannah, a-t-il ajouté. Les autorités avaient fait campagne pour le "oui" au nouveau découpage administratif, qui était l'une des promesses de campagne du président Nana Akufo Addo, et qui devrait accélérer la construction d'infrastructures dans ces régions reculées. "Ils (les populations) doivent être contents car le gouvernement sera plus proche d'eux désormais", explique le Dr Erci Oduro Osae, analyste en gouvernance locale. "Cela devrait réduire la pression sur les besoins sociaux, puisque plus d'écoles, d'hôpitaux et d'autres services pourront plus facilement être développés". La majorité de ces nouvelles régions se situeront dans le Nord du pays, souvent négligés en terme de développement par rapport au sud. un écart qui pourrait encore davantage se creuser alors que le Ghana a commencé à produire du pétrole au large de la côte Atlantique, et devrait extraire quelque 200.000 barils par jour en 2019.