Ouganda: le chef de l'opposition placé en détention jusqu'au 27 avril

21 avril 2011 à 8h24 par La rédaction

KAMPALA (AFP)

Le chef de l'opposition en Ouganda, Kizza Besigye, a été placé jeudi en détention jusqu'à mercredi au moins, après avoir été inculpé de participation à un rassemblement illégal, a annoncé une magistrate dans la capitale Kampala.

M. Besigye avait été arrêté quelques heures auparavant, pour la troisième fois en onze jours, à la suite d'une nouvelle tentative d'animer une marche pacifique contre la cherté de la vie dans ce pays enclavé d'Afrique de l'Est.

Kizza Besigye et trois de ses partisans "sont maintenus en détention jusqu'à une audience pour leur éventuelle remise en liberté sous caution, fixée à midi le 27 de ce mois", a annoncé Justine Atukwasa, la juge devant qui avaient été déférés les responsables de l'opposition.

Mme Atukwasa a justifié ce maintien en détention par l'ordre du jour très chargé du tribunal.

M. Besigye, chef du Forum pour le changement démocratique (FDC, coalition d'opposition), a affirmé "être victime d'une persécution policière"."La police utilise ce tribunal pour perpétuer la violation de mes droits", a ajouté le candidat malheureux à l'élection présidentielle de février en Ouganda, remportée par le président sortant Yoweri Museveni.