Ouganda: un des chefs de la sanguinaire LRA sera livré à la CPI

Par La rédaction

Washington (AFP)

L'un des derniers chefs de la sanguinaire rébellion ougandaise LRA recherché par la Cour pénale internationale (CPI), Dominic Ongwen, va être livré à La Haye où il sera jugé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, ont confirmé mardi les Etats-Unis.

Comptant, avec Joseph Kony notamment, parmi les principaux leaders de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), Dominic Ongwen, retenu par les forces spéciales américaines en Centrafrique depuis sa reddition la semaine passée, va être livré à l'Union africaine (UA), grâce à un accord entre l'Ouganda et la Centrafrique, avant d'être transféré à La Haye, où siège la CPI, a précisé la porte-parole adjointe du département d'Etat, Marie Harf.

"Nous pouvons confirmer que conformément à un accord entre l'Union africaine et les gouvernements de la Centrafrique et de l'Ouganda, Ongwen va être transféré vers l'UA pour être placé en détention", a expliqué Mme Harf.

"Les gouvernements centrafricain et ougandais se sont consultés et sont d'accord pour que Ongwen soit ensuite transféré à la CPI pour être jugé pour ses crimes présumés", a poursuivi la responsable américaine, dont le pays n'est pas membre de la Cour pénale internationale.

L'annonce de son prochain transfert à la CPI avait d'abord été faite par l'armée ougandaise.

Dominic Ongwen est détenu depuis la semaine dernière par les forces spéciales américaines présentes en Centrafrique pour traquer la LRA et son chef Joseph Kony, brutale rébellion responsable de multiples exactions contre les populations civiles d'Afrique centrale.

Washington offrait 5 millions de dollars pour sa capture.La CPI le recherche notamment pour esclavage d'enfants, crimes de guerre et crimes contre l'humanité.