Pétrole: la Chine appelle les deux Soudans à la retenue

Par La rédaction

PEKIN (AFP) - (AFP)

La Chine a appelé samedi le Soudan et le Soudan du Sud à la retenue après la décision de ce dernier d'arrêter sa production de pétrole, et a demandé aux deux gouvernements "de garantir les droits des entreprises chinoises" sur leur territoire.

"Le pétrole est une ressource économique vitale partagée par le Soudan et le Soudan du Sud", a déclaré Liu Weimin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le Soudan du Sud a ordonné vendredi l'arrêt de sa production de pétrole en raison du différend avec le Soudan, qui prélève une partie de ce pétrole lors du transit sur son territoire.

Le partage des revenus pétroliers entre le Soudan du Sud, qui dispose de la majeure partie des réserves, et le Soudan, qui contrôle les infrastructures indispensables à l'exportation du brut, plombe les relations entre les deux pays depuis l'indépendance proclamée en juillet par le Soudan du Sud.

"Nous appelons les deux parties au calme et à la retenue, à éviter d'entreprendre des actions extrêmes et à continuer à travailler ensemble" pour "résoudre leur différend le plus tôt possible par la négociation", a ajouté M. Liu.

"La Chine espère que les deux gouvernements vont tenir leur engagement de protéger les droits des entreprises chinoises et ceux des autres partenaires", a dit le porte-parole chinois.

Selon l'entreprise étatique China National Petroleum Corporation (CNPC), qui a investi des milliards de dollars dans l'industrie pétrolière soudanaise, la Chine a importé 12,6 millions de tonnes de pétrole du Soudan en 2010, soit un peu plus de 5% du total de ses importations de brut.

La Chine a longtemps soutenu le régime de Khartoum mais a été prompte à établir des liens avec Juba lors de la proclamation d'indépendance du Sud.

Pékin a envoyé en décembre un émissaire dans les deux capitales qui a appelé les deux parties à faire des compromis.