Pistorius: le frère Carl serait inculpé pour homicide volontaire

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

Carl Pistorius, le frère du champion handisport sud-africain Oscar Pistorius, est sous le coup d'une inculpation pour homicide volontaire après avoir renversé et tué une femme conduisant une moto en 2010, a rapporté dimanche la chaîne d'informations eNCA.

Il devait passer en jugement jeudi, au moment où Oscar Pistorius comparaissait devant un tribunal de Pretoria pour demander sa libération sous caution après avoir tué sa petite amie le 14 février, mais l'audience a été remise au mois prochain, selon eNCA.

L'accident aurait eu lieu en 2010 au sud de Johannesburg, et Carl Pistorius, 28 ans, n'aurait pas été ivre au moment des faits.

Son avocat Kenny Oldwage - membre aussi de l'équipe défendant Oscar - a dit qu'il était certain que son client serait acquitté, selon la chaîne sud-africaine d'informations en continu.

Ni l'avocat, ni la famille, ni le Parquet, n'étaient joignables dimanche matin.La compagnie de relations publiques représentant les Pistorius a indiqué qu'un communiqué serait publié dans la journée.

Oscar Pistorius, 26 ans, est sorti libre vendredi après-midi du tribunal d'instance de Pretoria où il comparaissait depuis quatre jours, après avoir accepté de payer une caution d'un million de rands (85.000 euros).

Il reste inculpé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, 29 ans, sur laquelle il a tiré quatre balles de 9 mm, et a été convoqué devant la justice le 4 juin.

L'athlète plaide l'accident.Il dit qu'il a pris Reeva pour un cambrioleur caché dans les toilettes.

Suite au limogeage express du responsable de l'enquête de la police Hilton Botha - qui n'avait pas résisté aux attaques de la défense au tribunal et est lui-même poursuivi pour sept tentatives de meurtre -, une nouvelle équipe d'enquêteurs a repris le travail sur les lieux du crime chez Oscar Pistorius dès vendredi, et cherche à vérifier s'il est lié avec des utilisateurs de drogue, a rapporté le Sunday Times.

La famille de la victime a embauché un détective privé pour défendre ses intérêts au cours de l'enquête, a ajouté l'hebdomadaire City Press.

City Press note aussi que, s'il faut en croire la version de la défense, les produits retrouvés chez Oscar Pistorius - que l'inspecteur Botha avait décrits comme de la testostérone - seraient un stimulant sexuel, déconseillé aux sportifs car il pourrait justement augmenter leur niveau de testostérone.Des analyses sont en cours.

Carl Pistorius a été présent toute la semaine au tribunal de Pretoria avec sa soeur Aimée et leur père Henke.Il s'est penché en avant pour poser la main sur l'épaule de son frère Oscar à plusieurs reprises, quand celui-ci a éclaté en sanglots.

Les deux frères se ressemblent beaucoup physiquement, si bien qu'une vieille dame s'est demandé pourquoi Oscar avait déjà pu être libéré, en le voyant marcher dans la rue près du tribunal, poursuivi par des journalistes, au lendemain du drame.

Carl Pistorius a un diplôme d'informatique de l'Université de Londres et un autre de comptabilité obtenu à l'Université de Pretoria, selon sa page Facebook.Son dernier emploi connu était pour une société travaillant dans l'événementiel, qu'il a quittée en 2010.