Plus de 700 viols lors d'expulsions d'Angola vers la RDCongo, selon l'ONU

10 novembre 2010 à 23h05 par La rédaction

NEW YORK (AFP)

Plus de 700 femmes, hommes et enfants ont été violés lors de l'expulsion par l'Angola de milliers de personnes ces derniers mois vers la République démocratique du Congo, a rapporté l'ONU mercredi, sur la base d'informations fournies par des ONG.

Une femme est morte à l'hôpital de blessures infligées lors d'un viol, selon une association d'aide travaillant en RDC, citée par l'ONU.

Quelque 7.000 personnes sont arrivées en RDC au cours des deux derniers mois après avoir été expulsées d'Angola qui les accusait d'être des immigrants illégaux, selon les derniers chiffres du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).

Des ONG avaient averti l'ONU de l'existence de viols le 23 octobre.

Selon des membres d'ONG, plus de 600 personnes dans la province du Kasaï-Occidental ont affirmé avoir été violées, indique un communiqué de l'ONU, alors qu'un groupe d'enquête mixte (ONU et ONG) visite la région cette semaine.

Un autre groupe d'enquête qui s'est rendu dans la zone de Tembo a établi que 99 femmes et 15 hommes avaient été victimes de "violences sexuelles", poursuit le communiqué de l'ONU.

"Une femme est morte à l'hôpital en raison des violences endurées", a affirmé Francesco Mazzarelli de l'ONG italienne CISP, selon le communiqué.

"Ces accusations d'abus doivent faire l'objet d'une enquête urgente", a expliqué Valerie Amos, chef des opérations humanitaires de l'ONU.

En octobre 2009, les deux pays ont expulsé des dizaines de milliers de personnes dans les deux sens.Beaucoup se sont retrouvées coincées à la frontière sans nourriture ni abri.