Portrait : Oliver N�?? Goma, le pionner du zouk à l�??africaine

Par La rédaction

Oliver N' Goma de son vrai nom Olivier N' Goma soit Noli pour les intimes, est né en 1959 à Mayumba, dans le sud-ouest du Gabon. Son père l'initie dès l'âge de 8 ans a l'harmonium. En 1971 il monte dans la capitale avec sa famille et devient guitariste dans le groupe de son lycée où il effectue des études de comptabilité. Ils écument les bals et soirées dansantes au cours desquels le groupe reprend des classiques de la musique africaine.Mais c'est dans le cinéma, sa deuxième passion qu'il va se propulser. Il sera d'ailleurs engagé comme cameraman pour l'une des plus grandes chaînes de télévision gabonaise, et pour ce faire, il ira faire un stage à Paris. A Paris une rencontre va bouleverser ses plans, celle avec Manu Lima, l'un des meilleurs réalisateurs- producteurs de la scène africaine parisienne. Tout s'accélère, Manu Lima prend en charge l'album qui sort fin des années 80 où le titre fétiche de l'artiste « Bane », rencontre un succès immédiat en atteignant des sommets.Diffusé sur Africa n°1 et bien d'autres radios en Europe, le titre devient le tube de l'été 1980 et fait même le tour des discothèques d'Afrique, d'Europe jusqu'aux Antilles.Cette chanson deviendra l'une des plus grosses ventes de l'histoire de la musique africaine. Avec les albums Adia sorti en 1995, Séva en 2001 et Saga en mai 2006, l'artiste confirmera son succès en prouvant qu'il n'est pas l'homme d'un seul tube.Oliver N' Goma est le pionner du zouk à l'africaine, même encore aujourd'hui il n'existe pas une soirée digne de ce nom, sans que l'on ne passe sur les platines BANE.La chanson BANE fait partie des plus grands hits de la musique africaine moderne à l'égal de MARIO de Franco.Oliver N'Goma, est décédé à l'âge de 51 ans dans la nuit du 6 au 7 juin 2010, à l'hôpital d'instruction des armées Omar Bongo Ondimba de Libreville, des suites d'une grave insuffisance rénale. Ironie du sort, deux jours avant sa mort, un documentaire intitulé « Oliver N'Goma, artiste sentimental et moraliste » est sorti à la Télévision gabonaise. Un bon moyen de rappeler à ses fans quel ambassadeur de la musique africaine il était.Ella Shungu