Premier cas de variant indien du coronavirus au Brésil

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Brésil a détecté ses premiers cas de variant indien du coronavirus, sur six membres d'équipage arrivés à bord d'un cargo battant pavillon de Hong Kong dans le nord-est du pays, a-t-on appris jeudi de source officielle.

Des tests "ont révélé la présence du variant B.1.617.2 du Covid-19 sur des prélèvements effectués sur des membres d'équipage du MV Shandong Da Zhi", partis d'Afrique du Sud, a annoncé dans un communiqué le secrétariat de la Santé de l'Etat du Maranhao."A ce stade aucune transmission locale du variant indien n'a été décelée", ajoute toutefois le secrétariat."Au total, 15 membres d'équipage ont testé positifs au Covid-19 et neuf négatifs. Les six échantillons avec la plus haute charge virale ont tous révélé la présence du B.1.617.2", précise le secrétariat.Le minéralier de 360 mètres a été placé en quarantaine au large des cotes brésiliennes.Les membres d'équipage ont dû rester confinés dans leur cabine, à l'exception de trois malades amenés à terre pour recevoir un traitement.Deux sont repartis sur le navire mais le troisième a été hospitalisé en soins intensifs à Sao Luis, la capitale du Maranhao, a dit le secrétariat.Tous les soignants ayant été en contact avec ces membres d'équipage ont subi des tests."Nous allons tracer tout le monde, soit environ 100 personnes au total," a déclaré le secrétaire à la Santé de cet Etat, Carlos Lula.Le Brésil est en proie à une meurtrière deuxième vague d'épidémie, avec quelque 442.000 morts en un peu plus d'un an, et redoute l'arrivée du variant indien sur son sol alors que les courbes des décès ont cessé de progresser depuis quelques semaines.Cette hécatombe a été en partie attribuée au variant P1 d'abord apparu dans le Nord, à Manaus, en Amazonie, qui s'est rapidement propagé dans tout l'immense pays, réinfectant des personnes ayant déjà contracté le Covid-19, notamment.Apparu en octobre 2020, le variant indien a été détecté dans 44 pays et fait des ravages en Inde qui déplore 287.000 morts.Ce variant a été classé cette semaine par l'OMS comme "préoccupant" et a fait de l'Inde le pire foyer de la pandémie dans le monde à l'heure actuelle.Les deux variants, indien et brésilien, sont considérés par les scientifiques comme étant potentiellement plus dangereux que la souche d'origine du coronavirus.