Première délégation israélienne au Soudan depuis l'accord de normalisation

23 novembre 2020 à 12h59 par AFP

AFRICA RADIO

Israël a envoyé lundi une première délégation au Soudan depuis l'annonce de l'accord de normalisation des relations entre les deux pays, a indiqué à l'AFP un haut responsable israélien.

Depuis une dizaine de jours, les rumeurs se multipliaient à Jérusalem sur l'envoi d'une délégation israélienne à Khartoum dans la foulée de l'accord annoncé entre les deux pays le 23 octobre par le président américain Donald Trump à Washington. Lundi après-midi, la radio de l'armée israélienne a annoncé qu'une délégation se rendait lundi au Soudan, troisième pays arabe à annoncer un rapprochement officiel cette année avec l'Etat hébreu après les Emirats arabes unis et Bahreïn.Un haut responsable israélien a confirmé à l'AFP la visite de cette délégation, en refusant toutefois de détailler l'identité des personnalités israéliennes attendues à Khartoum.Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui avait rencontré en début d'année en Ouganda, le chef de conseil de transition soudanais, le général Abdel Fattah al-Burhane, et le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo qui avait pris le "premier vol officiel direct" entre Tel-Aviv et Khartoum le 25 août dernier. La normalisation Soudan/Israël intervient un an après la chute du régime du président Omar el-Béchir et alors que les autorités de transition de Khartoum se rapprochent des Etats-Unis.Le Soudan a versé en octobre 335 millions de dollars sur un compte spécial pour indemniser des "victimes américaines de terrorisme", en lien avec les attentats perpétrés en 1998 par la nébuleuse jihadiste Al-Qaïda contre les ambassades des Etats-Unis au Kenya et en Tanzanie, qui avaient fait plus de 200 morts.Le Soudan, jadis paria de la communauté internationale pour avoir accueilli le chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden dans les années 1990, avait été condamné à verser de telles indemnisations par la justice américaine.De leur côté, les Etats-Unis s'étaient engagés à retirer le Soudan de sa liste des Etats soutenant des organisations terroristes.