Premiers vols entre la Russie et des stations balnéaires égyptiennes en six ans

9 août 2021 à 13h55 par AFP

AFRICA RADIO

Les premiers avions transportant des touristes en provenance de Russie ont atterri lundi à Hourghada et Charm el-Cheikh dans le sud-est de l'Egypte, près de six ans après l'interdiction des vols entre Moscou et les stations balnéaires égyptiennes à la suite d'un attentat.


Moscou avait décrété une interdiction des vols directs vers l'Egypte après un attentat à la bombe qui avait fait 224 morts en octobre 2015 en visant un charter russe au décollage de Charm el-Cheikh, dans la péninsule du Sinaï (est).Lundi matin, un avion de la compagnie Egyptair transportant 300 passagers depuis la capitale russe a atterri à Hourghada, a indiqué sous couvert de l'anonymat un responsable de l'Autorité de l'aviation civile égyptienne.Un second vol a ensuite atterri à l'aéroport de Charm el-Cheikh où les voyageurs russes ont été accueillis par l'ambassadeur de Russie en Egypte et le gouverneur du Sud-Sinaï, selon une source aéroportuaire.Le président du conseil d'administration d'Egyptair, Amr Aboulenein, a déclaré à l'AFP que la compagnie nationale égyptienne opérerait désormais sept vols hebdomadaires directs entre Moscou et les aéroports d'Hourghada et de Charm el-Cheikh, afin de répondre à "la demande anticipée" de la part des touristes russes.Selon l'agence russe Tass, une délégation russe a inspecté fin juillet les deux aéroports et plusieurs complexes hôteliers des deux villes afin d'évaluer l'application des mesures de sécurité et des précautions sanitaires sur place.Fin avril, les présidents Abdel Fattah al-Sissi et Vladimir Poutine avaient convenu lors d'un échange téléphonique de la reprise des liaisons aériennes entre la Russie et les stations balnéaires égyptiennes.Trois ans plus tôt, la Russie avait annoncé la reprise des vols vers Le Caire mais pas vers le littoral de la mer Rouge, destination pourtant très prisée de ses ressortissants.Le Royaume-Uni, qui avait également suspendu ses liaisons avec la péninsule en 2015, a lui repris les vols vers Charm el-Cheikh fin 2019.Revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), l'attentat meurtrier de 2015 avait porté un nouveau coup à l'industrie du tourisme égyptienne, moribonde après les années d'instabilité politique et sécuritaire qui ont suivi la révolte de 2011 et la chute du président Hosni Moubarak.Alors qu'il avait enregistré un regain avec près de 13 milliards de dollars de recettes en 2018-2019, le secteur du tourisme égyptien a été durement frappé par la pandémie de Covid-19, n'engrangeant que 4 milliards de dollars en 2020 contre 16 milliards escomptés.