Présidentielle à Djibouti : La Voix de Djibouti, la webradio de la diaspora basée en région parisienne

9 avril 2021 à 7h05 par Nadir Djennad

AFRICA RADIO

Le Président sortant Ismaël Omar Guelleh est candidat à un cinquième mandat et s'annonce grand favori, l'opposition boycottant ce scrutin. Une partie de la Diaspora djiboutienne de France est inquiète, convaincue que le 5ème mandat du président sortant ne changera pas la situation du pays.


La diaspora qui écoute les programmes de la web radio La Voix de Djibouti, basée en région parisienne. Dans son studio de la banlieue parisienne,Mahamoud Djama présente son émission politique sur sa web-radio.Créée en 2010, la radio émet depuis Paris, 1 heure par jour, et 2 heures le week-end. Son heure de programmes d'information hebdomadaire en français, en somali et en arabe, comprend des bulletins d’information, des interviews et des débats. 
La situation politique et économique de Djibouti est évoquée, et la radio, proche de l'opposition, dénonce le régime du président Ismaël Omar Guelleh.« Tout l'espace politique, social, et verrouillé à Djibouti. Il n'y a pas le minimum d'espace de liberté pour s'exprimer, pour avoir une certaine liberté. Tous les cadres qui sont formés à l'extérieur ne sont plus à Djibouti. Ils sont en France, aux Etats-Unis, au Canada. Le niveau de vie des Djiboutiens est très bas, c'est un pays, il n'y a même pas un million d'habitants »déclare Mahamoud Djama.

Le président Guelleh est candidat à un cinquième mandat face à une opposition qui boycottera le scrutin. Pour MAHAMOUD DJAMA, c’est le mandat de trop.« Rester au pouvoir n'a plus de sens. L’armée, la police, ils sont en train de se transformer en milices, on tire des balles réelles sur les populations aujourd’hui. L’état djiboutien est en train de se décomposer. Et cela sert à quoi un cinquième mandat ? »
En face du président Guelleh, Zakaria Ismail Farah, 56 ans, un homme d'affaires spécialisé dans les produits de désinfection, fraîchement débarqué en politique.