Présidentielle au Bénin: vers un duel Yayi-Houngbedji au second tour

14 mars 2011 à 12h16 par La rédaction

COTONOU (AFP)

Le Bénin s'acheminait vers un duel entre le président sortant Boni Yayi et son principal rival Adrien Houngbedji selon des résultats partiels du premier tour de la présidentielle connus lundi.

Des journaux ont publié des résultats non officiels à partir d'un échantillonnage recueilli dans divers districts à l'issue du vote qui s'est finalement tenu dans le calme dimanche, après un double report à cause de dysfonctionnements dans les inscriptions sur les listes électorales.

 Relayés par le quotidien national Le Matinal, des résultats en provenance de 28 régions donnent plus de 262.000 voix au président Yayi contre environ 172.000 à M. Houngbedji, qui bénéficie du soutien des élites politiques traditionnelles du pays.

Le journal prédisait un deuxième tour entre les deux principaux candidats sur un total de quatorze.

Un autre journal, La Fraternité, a publié des résultats pour la capitale économique Cotonou plaçant M. Houngbedji en tête.

Enfin, le quotidien Le Matin a livré des résultats partiels selon lesquels M. Houngbedji devancerait M. Yayi avec 158.000 voix contre 118.000 dans 57 zones.

"Yayi en tête selon les grandes tendances.Vers un second tour Houngbedji-Yayi", écrivait-il.

 Nombre de ces résultats partiels provenaient du sud du pays, la région natale d'Adrien Houngbedji.Le président Yayi, qui brigue un second quinquennat, est quant à lui originaire du nord.

Le troisième grand candidat, Abdoulaye Bio Tchane, semblait était argement devancé par les deux rivaux de tête.

L'élection de dimanche s'est tenue après des préparatifs chaotiques au niveau des listes électorales et des difficultés d'organisation ont marqué le premier tour avec des retards à l'ouverture de certains bureaux de vote.

Le président Yayi a présenté ses excuses pour ces contretemps.

"Ce n'est que le début, mes chers compatriotes.Il y a certainement des erreurs.C'est pourquoi, au nom de la nation, je demande pardon à ceux qui ont été omis, s'ils existent", avait-il déclaré après avoir voté à Cotonou.

Son principal adversaire Adrien Houngbédji, un avocat de 69 ans, qui convoite la présidence depuis vingt ans, avait critiqué le scrutin.

"C'est l'heure de la victoire, la victoire de notre peuple sur ceux qui ont tenté de l'empêcher d'user de son droit de vote.J'appelle ceux qui n'ont pas encore voté de sortir le faire pour sanctionner le régime en place", a-t-il dit.

Le Bénin utilisait pour la première fois un processus d'inscription en ligne sur les listes électorales.L'opposition avait déclaré que plus d'un million d'habitants avaient été tenus à l'écart du scrutin, un chiffre contesté.

A Cotonu, des centaines d'habitants ont fait la queue dans le calme sous un soleil de plomb.Certains s'étaient présentés avant l'heure d'ouverture des bureaux et ont dû s'armer de patience alors que le matériel de vote tardait à arriver.

Le scrutin s'est mieux déroulé ailleurs et le chef de la mission d'observation de l'Union africaine, Nagoum Yamassoum, a fait état d'une situation "contrastée".

Le quinquennat de Boni Yayi, marqué par des scandales financiers, s'achève le 6 avril et un nouveau président doit être proclamé avant cette date.