Présidentielle au Ghana : l'opposition rejette les résultats (responsable)

Par AFP

AFRICA RADIO

L'opposition rejette les résultats des élections présidentielle et parlementaires au Ghana et envisage de faire appel de la décision de la Commission électorale, a annoncé mercredi soir un responsable.

"Les preuves accablantes disponibles nous empêchent d'accepter cette conclusion fallacieuse et précipitée", a déclaré Haruna Iddrisu, un parlementaire du Congrès national démocratique (NDC), après l'annonce par la Commission électorale de la réélection du président Nana Akufo-Addo lundi avec 51,59% des voix, face à son rival politique historique du NDC John Mahama (47,36%)."Nous avons l'intention de prendre des mesures décisives et tangibles, concernant à la fois les résultats de la présidentielle et de élections parlementaires, pour renverser cette attaque éhontée et impudente de notre démocratie", a affirmé M. Iddrisu, lors d'une conférence de presse à Accra.Le Ghana, pays d'Afrique de l'Ouest, est réputé pour la stabilité de sa démocratie mais des tensions sont apparues mardi après que John Mahama a assuré avoir remporté la majorité au parlement et prévenu qu'il "résisterait à toute tentative de vol du scrutin".John Mahama, 62 ans, a accusé M. Akufo-Addo, 76 ans, d'avoir mobilisé l'armée dans le but d'influencer le résultat des élections, ce que nie le gouvernement.Dans son discours de victoire mercredi, le président Akufo-Addo a appelé à l'unité et à la paix au Ghana: "Le moment est venu, quelles que soient les affiliations politiques, de s'unir, de se donner la main et de se tenir côte à côte".Le chef de l'Etat, leader du Nouveau parti patriotique (NPP) a remporté 51,59% des voix contre 47,36% pour le candidat du NDC, a annoncé mercredi Jean Adukwei Mensa, présidente de la Commission électorale dans une vidéo diffusée en direct sur les réseaux sociaux.Seules 515.524 voix séparent le président Akufo-Addo de son prédécesseur M. Mahama, devenu chef de l'opposition en 2016.