Présidentielle au Sénégal: plus de 90 observateurs de l'UE pour le second tour

Par La rédaction

DAKAR (AFP) - (AFP)

Plus de 90 observateurs de l'Union européenne (UE) ont commencé vendredi à se déployer au Sénégal pour suivre le second tour de l'élection présidentielle dimanche qui oppose le président sortant Abdoulaye Wade à son ex-Premier ministre Macky Sall, a annoncé l'UE.

"Nos 90 observateurs partent aujourd'hui" sur le terrain "et vont rejoindre dix-huit autres présents depuis le mois de février", a déclaré à la presse le chef de la Mission d'observation électorale (MOE) de l'UE, Thijs Berman.

"Ce sont plus de 90 observateurs qui seront déployés dans les 45 départements du Sénégal comme au premier tour (le 26 février), y compris en Casamance" où sévit depuis 1982 une rébellion armée, a ajouté M. Berman.

Il a dit espérer que "l'élection se déroulera dans le calme" et avoir "la conviction démocratique des Sénégalais, dans un pays démocratique où le débat peut être dur mais démocratique".

Après le premier tour, le gouvernement sénégalais avait mis en garde les observateurs européens accusés "d'ingérence".Une rencontre avec le ministre chargé des élections, Cheikh Guèye, avait permis de lever les malentendus.

M. Berman a appelé "au respect des règles démocratiques" car "la violence ne sert à rien" alors que la campagne électorale qui prend fin vendredi à minuit à été marquée par des incidents ayant fait plusieurs blessés.

Mais elle a été très nettement moins violente que la campagne du premier tour au cour de laquelle au moins six personnes ont été tuées et 150 blessées lors de manifestations liées à la contestation de la nouvelle candidature du président Wade.

"La proclamation des résultats est de la responsabilité de la Cour d'appel.Toute déclaration hâtive pourrait porter une tension inopportune", a affirmé M. Berman.

Abdoulaye Wade était arrivé en tête au premier tour avec 34,81% contre 26,58% pour Macky Sall.