Présidentielle en Guinée: Cellou Diallo assure n'avoir "aucun risque de perdre"

Par La rédaction

OUAGADOUGOU (AFP)

Cellou Dalein Diallo, candidat au second tour de l'élection présidentielle en Guinée, a affirmé jeudi à Ouagadougou qu'il n'y avait "aucun risque" qu'il perde le scrutin prévu le 19 septembre, se disant "confiant".

"Je suis confiant, je sais qu'il n'y a aucun risque pour moi de perdre ce second tour", a déclaré M. Diallo interrogé par l'AFP.

M. Diallo, candidat de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a rencontré jeudi à Ouagadougou le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise guinéenne.Rien n'a filtré de leur entretien.

Au premier tour, organisé le 29 juin, Cellou Dalein Diallo, ancien Premier ministre, a été crédité de 43,69% des suffrages contre 18,25% à Alpha Condé, l'opposant historique.

"J'ai réalisé une performance de 44% des voix, j'ai conclu des alliances avec des partis qui ont réalisé au total 18%.Je pense que (...) j'ai toutes les chances de l'emporter et de manière éclatante", a-t-il poursuivi.

Mercredi, Alpha Condé avait déclaré qu'il n'accepterait "pas de fraude", soulignant plusieurs conditions nécessaires à la transparence du scrutin du 19 septembre.

"Nous savons qu'il y a eu une fraude gigantesque au premier tour.Je n'accepterai pas de fraude au second tour", avait déclaré le leader du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) lors d'un entretien à l'AFP à Paris.

Le Burkina Faso va proposer aux deux candidats de souscrire à un "code de bonne conduite" afin de prévenir des violences post-électorales, a déclaré jeudi son ministre des Affaires étrangères, Alain Yoda.

M. Condé était attendu jeudi en début de soirée pour des entretiens avec le président Compaoré.Le président par intérim de la Guinée Sekouba Konaté doit aussi y participer.