Présidentielle en Guinée: une ONG exhorte les candidats au 2e tour "à faire preuve de responsabilité"

5 novembre 2010 à 9h20 par La rédaction

DAKAR (AFP)

La Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho), une ONG basée à Dakar, "exhorte les deux candidats" au second tour de l'élection présidentielle de dimanche en Guinée "à faire preuve de responsabilité", dans un communiqué transmis vendredi à l'AFP.

La section guinéenne de la Raddho invite les candidats Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo à "accepter le verdict des urnes, à ne recourir qu'aux moyens légaux de réclamation pour éventuellement contester les résultats et à éviter les propos incitant à la haine et à la violence, notamment ceux qui se réfèrent à l'ethnie, à la religion, etc".

L'ONG "incite les populations à la tolérance et à l'acceptation de l'autre".

Elle appelle également le gouvernement guinéen à "élever son niveau d'impartialité et à utiliser tous les moyens légaux de l'Etat pour assurer la sécurité des populations pendant et après les élections".

Des violences politico-ethniques se sont produites à intervalles réguliers depuis septembre entre les partisans des deux candidats qui appartiennent aux deux principales ethnies du pays, peule (Diallo) et malinké (Condé).

Le second tour de l'élection présidentielle en Guinée, reporté deux fois, opposera l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo et l'opposant historique Alpha Condé, plus de quatre mois après le 1er tour du 27 juin où ils avaient respectivement obtenu 43% et 18% des suffrages.