Présidentielle en RDC: publication de la liste définitive des 11 candidats

Par La rédaction

KINSHASA (AFP) - (AFP)

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) de République démocratique du Congo a publié lundi la liste définitive des 11 candidats à l'élection présidentielle du 28 novembre, identique à la liste provisoire publiée mi-septembre.

La Cour suprême de justice a rejeté les recours déposés par cinq candidats (dossier incomplet, caution non versée, recours hors délai...), et d'un petit parti qui jugeait la loi électorale inconstitutionnelle, a déclaré le président de la Céni, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, en lisant un communiqué à la presse.

M. Ngoy Mulunda a ensuite donné la liste définitive, où ne figure aucune femme, des 11 candidats à la présidentielle à un tour, dont le président Joseph Kabila qui brigue un second mandat en tant qu'indépendant.

En 2006, 33 candidats, dont quatre femmes, s'étaient présentés à ce scrutin, organisé alors en deux tours.

Face à Joseph Kabila, 40 ans, seul représentant de la majorité, trois principaux candidats de l'opposition briguent la magistrature suprême: Etienne Tshisekedi, 78 ans, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) qui avait boycotté les élections de 2006, Vital Kamerhe, 51 ans, ex-président de l'Assemblée nationale passé dans l'opposition en 2010, et Léon Kengo wa Dondo, 76 ans, actuel président du Sénat et ancien mobutiste.

Déjà présent en 2006 (4,8% au 1er tour), Joseph-François Nzanga Mobutu, le fils de l'ex-dictateur zaïrois Joseph Mobutu, est à nouveau en lice, tout comme le Dr Oscar Kashala (3,46% en 2006) et l'ex-rebelle et ancien ministre de la décentralisation Antipas Mbusa (0,57%).

Le Mouvement de Libération du Congo (MLC), dont le leader Jean-Pierre Bemba, battu au second tour de 2006 par Joseph Kabila, est détenu et jugé à la Cour pénale internationale (CPI), ne présente pas de candidat.

Le MLC a exclu l'un de ses cadres, Adam Bombole, qui se présente en tant qu'indépendant.

Le pasteur Ngoy Mulunda a invité les 11 prétendants "à s'associer aux autres acteurs politiques pour procéder dans les meilleurs délais à la signature du code de bonne conduite.C'est pour eux un engagement solennel à contribuer à l'organisation des élections libres, transparentes, démocratiques et apaisées".

Début septembre, les principaux partis de la majorité et de l'opposition ont signé le code de bonne conduite de la Céni, à l'exception de l'UDPS d'Etienne Tshisekedi.

L'UDPS a soumis à la Céni des préalables avant de signer ce code, dont l'audit du fichier électoral.Cette question devrait être à nouveau discutée mercredi entre l'opposition et la majorité, lors d'un forum des partis politiques organisé par la Céni.

Pour les élections législatives, prévues aussi le 28 novembre, la Céni a enregistré provisoirement plus de 19.000 candidats pour 500 sièges, et doit prochainement publier la liste définitive.

Quelque 32 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour ces deux scrutins, les premiers d'une série (provinciales, sénatoriales, locales...) qui doit se terminer à l'été 2013.

Voici la liste définitive des 11 candidats à la présidentielle, dont 4 se présentent en tant qu'indépendants:

1) Jean ANDEKA DJAMBA (Alliance des nationalistes croyants congolais)

2) Adam BOMBOLE INTOLE (indépendant)

3) Joseph KABILA KABANGE (indépendant)

4) François-Nicéphore KAKESE MALELA (Union pour le réveil et le développement du Congo)

5) Vital KAMERHE LWA-KANYIGINYI (Union pour la nation congolaise)

6) Oscar KASHALA LUKUMUENA (Union pour la reconstruction du Congo)

7) Léon KENGO WA DONDO (Union des forces du changement)

8) Antipas MBUSA NYAMWISI (indépendant)

9) François-Joseph MOBUTU NZANGA NGBANGAWE (Union des démocrates mobutistes)

10) Josué-Alex MUKENDI KAMAMA (indépendant)

11) Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA (Union pour la démocratie et le progrès social)