Présidentielle ivoirienne: 60 millions d'euro pour "garantir à bonne date" le scrutin

Par La rédaction

ABIDJAN (AFP)

Le gouvernement ivoirien a annoncé vendredi le décaissement de 40 millliards de FCFA (61 M EUR) pour "garantir à bonne date" le scrutin présidentiel fixé au 31 octobre prochain en Côte d'Ivoire.

"Les élections et les opérations de sortie de crise ne souffriront pas de problème de trésorerie", a affirmé Ahoutou Koffi, directeur de cabinet du ministre de l'Economie."Nous avons toute l'assurance et la garantie que ces élections vont se tenir", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

Selon lui, 145,5 milliards de francs CFA (222 millions d'euros) ont été inscrits au budget de l'Etat en 2010 dont 25,2 mds FCFA d'appuis extérieurs, plus de 76 mds FCFA ont déjà été débloqués.

Le reste (68,8 mds FCFA dont 10,2 d'appuis extérieurs) sera apuré en septembre (40 mds FCFA) et octobre (18,6 mds FCFA) "pour que dans tous les cas les élections puissent se tenir".

"Il est bon, que la date du 31 octobre soit tenue", a déclaré le président ivoirien Laurent Gbagbo, cité vendredi dans le compte-rendu du conseil des ministres."Certes, des contraintes financières et techniques existent, mais elles seront levées comme d'autres dans le passé", a poursuivi M. Gbagbo, selon la même source.

Le scrutin est censé clore la crise née du putsch manqué de 2002, qui a coupé le pays en un sud loyaliste et un nord tenu par l'ex-rébellion ivoirienne des Forces nouvelles (FN).Le respect de ce délai suppose la fin des opérations électorales et le désarmement des FN.