Procès Bemba: 4 proches arrêtés pour subornation de témoins par la CPI

24 novembre 2013 à 14h11 par La rédaction


La Haye (AFP)

Quatre hommes, dont un député congolais et l'avocat de l'ex-vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, ont été arrêtés pour subornation de témoins dans le cadre du procès pour crimes contre l'humanité de M. Bemba, a annoncé dimanche la Cour pénale internationale (CPI).

L'ex-rebelle Jean-Pierre Bemba, président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), le parti du député interpellé et deuxième parti d'opposition de la République démocratique du Congo (RDC), est "suspecté des mêmes charges".

Celles-ci, ainsi qu'un mandat d'arrêt à son encontre, lui ont été signifiés "au quartier pénitentiaire de la CPI" à La Haye (Pays-Bas), "où il est détenu depuis le 3 juillet 2008" et jugé depuis fin 2010 pour des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité qu'aurait commis sa milice en 2002 et 2003 en Centrafrique, a précisé la cour dans un communiqué.

Le député Fidèle Babala Wandu, l'avocat Aimé Kilolo, le membre de l'équipe de défense de M. Bemba en charge des dossiers, Jean-Jacques Mangenda Kabongo, et un des témoins de la défense, Narcisse Arido, ont été interpellés en vertu d'un mandat d'arrêt émis mercredi par la CPI.

Celle-ci "a considéré qu'il y a des motifs raisonnables de croire que les personnes susmentionnées ont engagé leur responsabilité pénale en commettant des atteintes à l'administration de la justice, consistant en la subornation de témoins devant la CPI et en la production d'éléments de preuve faux ou falsifiés en connaissance de cause", explique le communiqué.

"Les suspects auraient constitué un réseau aux fins de produire des documents faux ou falsifiés et de corrompre certaines personnes afin qu'elles fassent de faux témoignages dans l'affaire concernant M. Bemba", selon la même source.

Le député Babala a été interpellé en RDC, arrestation annoncée plus tôt dans la journée par son parti, tandis que l'avocat de M. Bemba, Aimé Kilolo, a été interpellé à l'aéroport de Bruxelles.Jean-Jacques Mangenda Kabongo a été interpellé aux Pays-Bas et Narcisse Arido en France.

M. Babala est actuellement en cours de transfert à La Haye, selon la CPI, qui ajoute que "la date de l'audience de sa première comparution devant la CPI sera annoncée prochainement".

Les trois autres suspects seront quant à eux "remis à la CPI ultérieurement conformément aux procédures judiciaires applicables dans ces trois pays", Belgique, Pays-Bas et France, où ont eu lieu leurs interpellations, dit la même source.

Les quatres hommes sont les premiers interpellés par la CPI, entrée en fonction à La Haye en 2003, pour subornation de témoins.