Qatar: libération d'un blogueur kényan

2 juin 2021 à 18h27 par AFP

AFRICA RADIO

Un agent de sécurité et blogueur kényan accusé au Qatar d'avoir reçu de l'argent d'un "agent étranger" pour se livrer à de la "désinformation", a été relâché, ont indiqué des groupes de défense des droits humains mercredi.

Agé de 28 ans, le militant Malcolm Bidali a dénoncé à plusieurs reprises, en utilisant le pseudonyme Noah, les abus dont sont victimes selon lui les travailleurs immigrés au Qatar.Le riche émirat gazier du Golfe est régulièrement critiqué par les ONG internationales au sujet du traitement des travailleurs étrangers venus d'Afrique et d'Asie sur les grands chantiers de la Coupe du monde de football prévue en 2022."Malcolm n'est plus en détention, mais il fait face à des accusations visiblement montées de toutes pièces au Qatar liées à son militantisme", a indiqué Amnesty International dans un communiqué sur Twitter."Toutes les accusations liées à son travail pour les droits humains doivent être abandonnées", a ajouté l'ONG. Le groupe de défense des droits des migrants Migrant Rights a confirmé la libération de Malcolm Bidali, arrêté le 4 mai et qui était détenu dans un lieu inconnu.Les autorités qataries avaient indiqué le 29 mai qu'il avait été "formellement accusé".Vendredi, cinq organisations internationales de défense des droits humains, dont Amnesty International et Human Rights Watch, avaient appelé à libération du Kényan. Contactés par l'AFP, le gouvernement du Qatar et l'ambassade du Kenya à Doha n'ont pas fait de commentaire.A un an du Mondial-2022, la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels s'était dit "préoccupée" par l'arrestation du Kényan et par "la situation des droits humains au Qatar".