Quatre Nigerians inculpés de l'enlèvement de neuf étrangers

25 novembre 2010 à 21h31 par La rédaction

ABUJA (AFP)

Quatre Nigerians dont Charles Okah, le frère d'un responsable de la rébellion du MEND, ont été inculpés jeudi par un tribunal d'Abuja de l'enlèvement de neuf étrangers, depuis libérés.

Les quatre hommes ont été accusés d'"entente criminelle", d'"enlèvement", d'"intimidation", de "menaces de mort" et de "blessures volontaires" à l'encontre de leurs victimes.

Les accusés auraient conspiré afin d'attaquer sous la menaces d'armes quatre Indiens, trois Francais, deux Russes employés de la société Addax Oil sur la plateforme pétrolière Bonny, dans le sud du Nigeria, entre le 1er août et le 2 octobre derniers, selon l'acte d'accusation.

Les quatre hommes ont chacun plaidé non coupable et ont été maintenus en détention jusqu'à la prochaine audience prévue le 23 décembre prochain.

Charles Okah, qui figure parmi les accusés, est le frère aîné d'Henry Okah, interpellé en Afrique du Sud dans l'enquête sur l'attentat qui s'est déroulé le 1er octobre dernier pendant les fêtes de l'Indépendance dans Abuja.

Ces mises en accusation surviennent à l'issue de 63 interpellations survenues après la libération par l'armée de 19 otages nigérians et étrangers, au cours d'une opération dans la région du Delta du Niger, au coeur de l'industrie pétrolière.

Le Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND), principal groupe rebelle du sud du Nigeria, actif dans cette région, avait revendiqué l'enlèvement de 14 des 19 otages libérés.