Rapport sur la RDC: le Rwanda menace de limiter sa collaboration avec l'ONU

Par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

 Le Rwanda menace de restreindre sa coopération avec l'ONU quelques jours avant la publication d'un rapport du Haut commissariat des Nations unies accusant le Rwanda de crimes en République démocratique du Congo de 1996 à 1998.

Une version non finale de ce rapport, publiée jeudi par le journal le Monde et par la BBC, détaille les massacres, viols et pillages commis par des militaires de plusieurs pays et notamment du Rwanda au cours des deux guerres qui se sont déroulées au Congo.

"Toute initiative qui serait prise sur la base de ce rapport nous obligerait à nous retirer des divers engagements que le Rwanda a pris avec les Nations unies, notamment en ce qui concerne les opérations de maintien de la paix", a écrit la ministre des Affaires étrangères rwandaise, Louise Mushikiwabo, au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Dans un communiqué transmis vendredi sur le site de l'agence rwandaise de presse, le gouvernement accuse les Nations unies d'avoir laissé publier ce rapport afin de détourner l'attention d'une série de viols commis par les rebelles à proximité d'un camp de casques bleus dans l'est de la RDC.

"Le gouvernement du Rwanda estime que ce projet divulgué est malveillant, choquant et ridicule" dit un communiqué."Le moment de la publication de ce rapport est très révélateur" affirme le texte de Ben Rutsinga, membre du bureau du porte-parole du gouvernement.Selon lui "il semble que les Nations unies tentengt de détourner l'attention internationale de sa dernière faute dans la région des Grands Lacs, où récemment des centaines de Congolaises ont été violées sous le regard des forces de maintien de la paix".