RDC: accalmie précaire dans les combats entre l'armée et des mutins dans l'est

13 mai 2012 à 15h00 par La rédaction


KINSHASA (AFP) - (AFP)

Les combats opposant l'armée et des mutins ex-rebelles dans la province instable du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, connaissent une accalmie précaire à la frontière avec le Rwanda et l'Ouganda, a-t-on appris dimanche auprès de la société civile.

"Il y a eu beaucoup de tirs à l'arme lourde ce matin (dimanche) à Runyiony", fief des mutins issus de l'ancienne rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), a déclaré à l'AFP un membre de la société civile du territoire Rutshuru, où loyalistes et dissidents s'affrontent depuis plusieurs jours.

"Les populations fuient les collines avoisinantes de Runyonyi pour aller à Jomba et Tchengerero, deux agglomérations proches de Rutshuru-Centre où affluent de nombreux déplacés.Ils viennent là-bas dans des écoles", a-t-elle ajouté.

Samedi après-midi, l'armée congolaise a bombardé pour la première fois des positions de mutins, dont Runyonyi, proche de frontière avec le Rwanda.Les dissidents se réclament du Mouvement du 23 mars (M23), composée d'ex-CNDP intégrés dans l'armée en 2009 après des accords de paix avec Kinshasa.

L'armée conserve le contrôle de Bunagana, près de la frontière avec l'Ouganda, a dit à l'AFP dimanche le lieutenant-colonel Vianney Kazarana, porte-parole du M23, qui précisait que les hommes du mouvement se trouvaient à 3 kilomètres de cette localité.

"Jusque maintenant, il n'y a plus de combats dans la région de Bunagana.Ils ont cessé depuis hier (samedi).Il y a seulement les déplacements massifs de populations qui ont eu peur des affrontements.Une partie est allée vers l'Ouganda, et l'autre se dirige du côté de Rutshuru-Centre", a-t-elle ajouté.