RDC : ambiance de campagne électorale en marge du meeting des pro-Kabila à Kinshasa

27 octobre 2018 à 9h10 par AFP

AFRICA RADIO

Des milliers de partisans du président Joseph Kabila affluaient samedi avant midi dans un stade de Kinshasa, en République démocratique du Congo, pour un meeting au cours duquel Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du pouvoir à la présidentielle de décembre s'adressera aux membre de sa coalition électorale, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les manifestants arrivaient à bord de bus affrétés par l'État ou de taxis et taxi-bus des transports en commun qui les déposaient sur les artères conduisant au stade Tata Raphaël, dans la commune de Kalamu, au centre de Kinshasa.Les ministres et autres responsables venaient à bord de véhicules officiels, certains sous escorte policière.La plupart des manifestants portaient des T-shirt avec la mention "FCC" (Front commun pour le Congo) ou tenaient des banderoles et des drapeaux des partis politiques de la majorité.Dans ce stade d'une capacité de 40.000 places, un podium monté aux couleurs du drapeau de la RDC était déjà installé, alors que les effigies du président Kabila et de son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary étaient placées en nombre.Sur les grandes artères des communes avoisinant le stade, des véhicules circulaient à vive allure, diffusant une musique à tue-tête à la gloire du président Kabila et de M. Ramazani Shadary. "Que nous dormions, ou que nous nous réveillions, nous pensons à Kabila, nous pensons à Shadary".La présence policière était néanmoins discrète par rapport à la veille, lors d'une manifestation de l'opposition qui s'est déroulée sans incident majeurs.Les élections présidentielle et législatives sont prévues le 23 décembre en RDC, après avoir été reportées en 2016 puis en 2017. La campagne électorale pour les différents scrutins est prévue du 22 novembre au 21 décembre 2018, selon le calendrier électoral.La présidentielle doit désigner le successeur du président Kabila, resté dix-huit ans au pouvoir et qui ne pouvait plus constitutionnellement se représenter. M. Kabila a désigné en août son ex-ministre de l'Intérieur, Ramazani Shadary comme candidat du FCC, une coalition mise en place en juin.