RDC: arrestation du gourou d'un mouvement politico-sectaire

Par AFP

AFRICA RADIO

Le gourou d'un mouvement politico-sectaire responsable de plusieurs accrochages meurtriers dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo a été arrêté vendredi à Kinshasa après une opération policière lancée la veille contre sa résidence.

"Mission accomplie", a posté la police sur son compte Twitter, 45 minutes après l'assaut donné par des centaines de policiers et des militaires contre la résidence de l'ex-député Ne Muanda Nsemi, située sur les hauteurs de Kinshasa.Des partisans du mouvement Bundu Dia Kongo se trouvaient également dans la résidence. Aucun bilan humain officiel n'était encore disponible. L'opération aurait fait des morts, a déclaré une source policière à l'AFP qui ne veut pas être citée."Ses partisans commencent à se rendre", a ajouté la police.Selon des témoins, après des tirs de sommation, les partisans se sont rendus, permettant aux policiers de procéder à l'interpellation du gourou, âgé d'environ 70 ans.Depuis le 13 avril, une vingtaine de personnes, adeptes et policiers, ont été tuées dans trois accrochages dans la province du Kongo-Central voisine de Kinshasa, le long de la RN1.Cette route est d'une importance vitale puisqu'elle relie Kinshasa (au moins dix millions d'habitants) à ses seuls débouchés maritimes, les ports de Matadi et de Moanda.Fin mars, la police avait dispersé à Kinshasa un rassemblement des BDK qui violait l'interdiction de tout rassemblement public de plus de 20 personnes, une disposition de "l'état d'urgence sanitaire" décrété par le chef de l'État face au Covid-19.Les Bundu Dia Kongo affirment vouloir reconstituer le royaume du Kongo tel qu'il existait au XVe siècle, avant la colonisation, de l'Angola au Gabon.