RDC: au moins dix morts dans le déraillement d'un train dans l'Est

Par AFP

AFRICA RADIO

Au moins dix personnes ont été tuées et vingt-deux blessées dans le déraillement d'un train de marchandises transportant des passagers clandestins reliant deux provinces de l'est et du sud-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris dimanche auprès d'un responsable local.

"Dix morts et 22 blessés est le bilan provisoire du déraillement vendredi du train de marchandises reliant Kindu (Maniema) à Lubumbashi (Haut-Katanga) à hauteur de la localité de Samba, dans le territoire de Kasongo, à la frontière des provinces du Maniema et Tanganyika", a déclaré à l'AFP Rehéma Omari, chef d'antenne de la Société nationale des chemins de fer congolais (SNCC) à Samba.Une source des services de migration congolais a déclaré à l'AFP avoir compté "au moins trente corps déchiquetés et d'autres sous les wagons". L'armée a ceinturé le périmètre, selon plusieurs témoins interrogés par l'AFP."Les freins ont cédé alors que le train roulait à vive allure", a expliqué Mme Omari ajoutant que le conducteur est "en fuite". "Une équipe des techniciens est déjà à pieds d'oeuvre sur le lieu de l'accident pour déterminer le bilan définitif et les causes de l'accident" a indiqué pour sa part Ilunga Ilunkamba, directeur général de la SNCC de Lubumbashi où est établi le siège de cette société étatique.Les accidents de train sont fréquents en RDC en raison de la vétusté des voies ferrées et des locomotives dans cet immense pays d'Afrique centrale dépourvu d'infrastructures.En novembre 2017, 35 personnes avaient été tuées dans le déraillement d'un train de marchandises qui transportait des passagers clandestins faute d'autres moyens de locomotion dans la province de Lualaba dans le Katanga (sud-est).