RDC: au moins trois militaires tués dans des combats en Ituri

Par AFP

AFRICA RADIO

Au moins trois militaires congolais ont été tués dans des combats avec de présumés rebelles en Ituri, sur les bords du lac Albert, un des multiples conflits dans l'est de la République démocratique du Congo, ont rapporté vendredi des sources civiles et militaires.

"Nous avons perdu trois éléments et enregistré quatre blessés", a déclaré à un correspondant de l'AFP le porte-parole de l'armée en Ituri, le lieutenant Jules Tshikudi."La situation sécuritaire se dégrade", a-t-il ajouté au sujet de cette zone de tensions située près de villages de pêcheurs du lac Albert."Trois civils ont trouvé la mort dans cette pêcherie et les blessés ont été acheminés à l'hôpital", a déclaré un responsable administratif local (administrateur du territoire) de Mahagi, Abel Ulingi.Des miliciens ont attaqué "les positions de l'armée congolaise de Mukatshi, Kwero et Nzonzo au bord du lac Albert", selon lui."Nous avions fui mercredi des affrontements entre les miliciens venus du territoire de Djugu et l'armée. Il y avait des cadavres de civils. J'ai vu quatre corps hier matin", a déclaré Pascal Agenonga, un habitant de la pêcherie de Kwero."Il y a eu également trois corps de miliciens", selon cet habitant."Nous ne savons pas comment on va voter. Beaucoup de gens ont fui et ont peur de revenir", ajoute-t-il en référence aux élections prévues le 23 décembre.Région riche en or, l'Ituri est secouée depuis fin 2017-début 2018 par des violences attribuées -sans preuve formelle- à la reprise des affrontements communautaires entre Lendu agriculteurs et Hema commerçants/éleveurs.Ce conflit avait fait plusieurs dizaines de milliers de morts entre 1999 et 2003 jusqu'à l'intervention de la force européenne Artémis.