RDC: cinq militants pro-démocratie entendus par un magistrat après cinq mois de détention au secret

8 juin 2018 à 16h16 par AFP

AFRICA RADIO

Cinq militants pro-démocratie en République démocratique du Congo ont finalement été entendus vendredi par un magistrat, après plus de cinq mois de détention au secret, sans assistance judiciaire ni droit de visite, a appris l'AFP auprès de la défense.

"Nous serons fixé au plus tard lundi" sur la suite de cette affaire, a indiqué Me Chris-Sam Kabeya, l'avocat des cinq militants du mouvement citoyen Filimbi."Leur dossier est vide", a ajouté l'avocat.Carbone Beni, Mino Bopomi, Cédric Kalonji, Grace Tshunza et Palmer Kabeya ont été arrêtés fin décembre à Kinshasa alors qu'ils tentaient de mobiliser l'opinion en faveur d'une marche catholique le 31 décembre contre le maintien au pouvoir du président Kabila.D'après l'avocat, les procès verbaux d'audition contiennent des accusations d'"atteinte à la sûreté de l'État, incitation à la désobéissance civile, outrage à la personne du chef de l'État".Les cinq membres du mouvement Filimbi étaient détenus d'après leurs familles et leur avocat dans les locaux de l'Agence nationale de renseignements (ANR), l'un des piliers sécuritaires de la RDC.Ils y auraient subi des mauvais traitements, d'après leurs proches. Leur responsable Carbone Beni, âgé d'une trentaine d'années, avait été hospitalisé récemment.