RDC: deux officiers tués dans deux incidents dans des zones de conflit

29 décembre 2020 à 15h10 par AFP

AFRICA RADIO

Un colonel de l'armée congolaise a été abattu par des présumés miliciens du groupe armé Codeco en Ituri (nord-est) et un capitaine a été tué dans des combats contre des combattants des Forces démocratiques alliées (ADF) dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mardi de sources militaires.

Le colonel John Unega "a été abattu ce mardi matin par des hommes armés identifiés aux miliciens de la Codeco entre Nizi et Bambu, sur la route de Mungbalu" dans le territoire de Djugu, a déclaré à l'AFP le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l'armée en Ituri."Il était sur une moto avec son garde du corps qui n'a pas encore été retrouvé jusque-là", a-t-il ajouté.Originaire de la région de Mungbalu, le colonel Unega était affecté à l'état-major de la 3e zone de défense à Kisangani. Il était à Mungbalu pour des soins traditionnels, a expliqué la même source.La Codeco est un groupe mystico-militaire qui prétend défendre les Lendu, une communauté locale de l'Ituri. Ses miliciens sont accusés d'être responsables d'une grande partie des violences qui ont fait plus de 1.000 morts dans le territoire de Djugu depuis décembre 2017. Dans la province voisine du Nord-Kivu, de "violents combats" ont opposé lundi les militaires aux combattants des ADF dans la région de Rwenzori, a déclaré aux médias le lieutenant Antony Mualushayi, un porte-parole de l'armée."Les opérations continuent sur le terrain, le bilan partiel fait état d'un militaire tombé au champ d'honneur, c'est un capitaine, et au moins six blessés. Du côté ennemi, nous avons récupéré cinq corps", a-t-il ajouté."Nous demandons à la population de ne pas se déplacer" dans la zone, a ajouté le lieutenant Mualushayi.Les ADF sont historiquement des rebelles musulmans ougandais installés dans l'Est de la RDC depuis 1995 où ils ont fait souche, mais n'attaquent pas l'Ouganda voisin depuis des années.Mystérieux, les ADF est le groupe armé le plus meurtrier (plus de 800 morts en un an) parmi les dizaines qui sont encore en activité dans les deux provinces du Kivu.Depuis fin novembre, les attaques des ADF se déplacent de l'extrême nord (région de Oicha-Mbau-Beni) vers le sud-est dans la zone de Rwenzori à Mutwanga, siège d'activités du parc naturel des Virunga.