RDC: l'opposant Tshisekedi "va mieux", selon un proche

Par La rédaction

Kinshasa (AFP)

L'opposant congolais Etienne Tshisekedi "va mieux" et l'évacuation sanitaire envisagée n'est plus imminente, a-t-on appris lundi auprès d'un proche collaborateur de l'ex-candidat à la présidentielle.

"Il va mieux" et son "déplacement est décalé à la fin de la semaine, début de semaine prochaine", a expliqué à l'AFP ce collaborateur, résumant les propos tenus par des proches de M. Tshisekedi, 81 ans, fondateur de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Dimanche, il avait indiqué, tout comme une source gouvernementale, qu'une évacuation sanitaire était envisagée, la santé de l'opposant - souffrant notamment de diabète depuis de longues années - s'était beaucoup dégradée et que l'hôpital de Monkole qui le suit était désarmé.

La source gouvernementale avait souligné qu'un avion d'"Air Alliance" avait eu l'autorisation pour atterrir dimanche à l'aéroport international de Kinshasa mais que ce n'était "plus du tout sûr" car "la famille refuse qu'il aille en Afrique du Sud, comme le veut son médecin, et préfère Bruxelles".

Alors que la santé de M. Tshisekedi fait l'objet de spéculations et de rumeurs depuis des mois, alimentées par son absence de la scène publique, un haut cadre de son parti avait démenti fermement dimanche toute évacuation sanitaire.

"Il n'est pas hospitalisé, il est chez lui.Il devait voyager mais pour se rendre aux Etats-Unis, en Belgique et en Allemagne pour des raisons personnelles et politiques", avait précisé le secrétaire général de l'UDPS, Bruno Mavungu, accusant le pouvoir de vouloir "créer la confusion".

M. Tshisekedi avait été battu à la présidentielle de 2011 par le chef de l'Etat sortant Joseph Kabila.Il avait rejeté le résultat du scrutin et s'était proclamé "président élu".