RDC: le paiement bancaire des enseignants de Kinshasa efficace contre la prévarication

22 août 2012 à 10h17 par La rédaction


KINSHASA (AFP) - (AFP)

La décision du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) de payer par voie bancaire les salaires de juillet des enseignants de Kinshasa a permis d'économiser plus d'un million de dollars en limitant la prévarication, ont déclaré mercredi des responsables gouvernementaux.

Cette mesure, très attendue et annoncée par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo lors de sa prise de fonction il y a trois mois, a cependant connu d'importants retards dans les différentes agences bancaires, la plupart des bénéficiaires n'ayant pas de compte courant.

Elle devrait être généralisée à tous les fonctionnaires du pays avant la fin de l'année, les prochains bénéficiaires étant les soldats (105.000 hommes environ) et les policiers en octobre.

Les centaines de milliers de fonctionnaires et agents du service public de RDC étaient jusqu'à présent rémunérés par la voie hiérarchique et le ministère des Finances qui prélevaient sans contrôle des "frais de transport, de manipulation et de manutention des espèces".

Ainsi était il courant qu'un soldat payé théoriquement 60 dollars chaque mois n'en perçoive que 5, chaque membre de sa hiérarchie prélevant sa dîme, a expliqué à l'AFP une responsable d'ONG travaillant avec l'armée.

Le vice-Premier ministre Daniel Mukaka Samba a annoncé à la radio Top Congo qu'un audit avait été décidé sur les services de paie qui assuraient auparavant le versement des salaires des 40.000 enseignants de la capitale, car il supposait que de nombreux salaires fictifs et des détournements aient été mis en place au bénéfice d'intermédiaires.Si c'est le cas, la justice sera saisie, a-t-il affirmé.

Cette bancarisation se heurte cependant à la faiblesse du réseau bancaire national.Selon le ministre délégué aux Finances, M. Paul Kitebi, de nombreux distributeurs automatiques de billets devraient être rapidement installés.La distribution de la paie des enseignants de la capitale a duré une quinzaine de jours.