RDC : neuf personnes enlevées dans la plaine de la Ruzizi au Sud-Kivu

Par AFP

AFRICA RADIO

Neuf personnes ont été enlevées après une attaque contre un bus par des hommes armés qui réclament une rançon dans l'est de la République démocratique du Congo, où des incidents sécuritaires se multiplient, ont indiqué jeudi des sources locales.

Un groupe d'hommes armés a "surgi" devant un bus de transport en commun et "obligé le chauffeur à arrêter le moteur en tirant" avant d'emmener les "huit passagers et le chauffeur" dans une forêt, a déclaré à l'AFP André Byadunia, coordinateur de la société civile d'Uvira, localité située dans la plaine de la Ruzizi, à la frontière avec le Burundi. Les ravisseurs "exigent aux familles des otages une somme de mille dollars pour chaque personne, soit un total de neuf mille dollars", a ajouté M. Byadunia."Il y a eu une intervention tardive de l'armée au moment où les bandits avaient déjà regagné la brousse avec les otages", a-t-il indiqué.Des kidnappings avec demande de rançon deviennent de plus en plus fréquents dans la région. La semaine dernière, deux agents de l'Action pour la santé, l'environnement et le développement (ASDE, une organisation congolaise) ont été enlevé dans la même zone de la Ruzizi. Un a été libéré et l'autre retrouvé mort lundi, après versement d'une rançon.Située dans la province du Sud-Kivu, la plaine de la Ruzizi entre Bukavu et Uvira, est une des régions déstabilisée par les groupes armés et le banditisme dans l'Est de la RDC.Dans la province voisine du Nord-Kivu, le 5 mai, des hommes armés ont fait incursion dans le village de Kisharo en territoire de Rutshuru, tué un agent de l'ANR (Agence nationale de renseignements) et un autre homme", indique le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST). "Ils ont kidnappé deux hommes et emporté des biens. Ils ont exigé une rançon de huit mille dollars pour la libération des otages", a ajouté cette source.